Nouveauté 2020 : les mini-camps !

A partir de l’été 2020, Or des Soucis propose à votre structure de passer un séjour chez nous en mini-camps :

A qui s’adresse cette prestation ? A des groupes jusqu’à 6 enfants ou jeunes accompagnés d’un ou deux éducateurs.

En quoi consiste-t-elle ? Nous mettons à votre disposition tentes, tapis de sols, duvets, draps, lampes, gourdes et tout le matériel nécessaire pour vous installer dans une zone tranquille proche de notre bloc sanit’air. Celui-ci comporte une cabine de douche pour y suspendre les poches de douches solaires, un toilette sèche et un lavabo avec jerrycan pour la vaisselle,  le lavage des mains et des dents. Dépaysement assuré !!!

Le matin, petit déjeuner au chant du coq sous le préau nature ou à l’abris (selon météo) avec possibilité de déguster des produits artisanaux et des produits faits maison.

La journée, le groupe participe aux animations proposées par notre association (cuisine, bricolage, jardinage, soin des animaux, découverte de la nature, création artistique, etc.) selon un programme établi à l’avance avec l’équipe éducative. Ce programme pourra toutefois être adapté au quotidien selon les envies du groupe, c’est quand même les vacances !

Les repas du midi sont préparés en atelier le matin avec des légumes de saisons agrémentés de diverses herbes aromatiques selon des menus établis en concertation avec l’équipe éducative puis sont pris en commun.

La soirée est en autonomie ou autours du barbecue avec marshmallows à griller et musique sous les étoiles.

La nuit sera bercée par le chant des grenouilles et le hululement des chouettes.

Pour plus d’informations, contactez nous par mail.

 

Nous avons pour cette prestation conclu un partenariat avec Décathlon Tours Nord. Merci à eux !

Le bien être, suite …

Un deuxième rituel « bien être » que nous aimons beaucoup vivre est marcher pieds nus dans l’herbe les jours de beaux temps comme les jours de pluie.

Cette pratique nous permet de rentrer en connexion avec notre terre nourricière qui nous offre chaque jour le gîte, la beauté et l’abondance. Elle nous permet aussi de prendre du temps pour soi et de se recentrer sur son « moi intérieur».

Si nous considérons que nous sommes énergie alors comment pouvons nous pleinement profiter de l’énergie de Gaïa à travers nos chaussures ?

A un moment dans la journée, je prends 5 minutes pour moi (un jour je me sens au top comme un jour ou je me sens envahie). Je retire alors mes chaussures puis mes chaussettes en pleine conscience. Je prends 3 grandes respirations et j’essaye de laisser les pensées parasites de côté quelques instants. Je dépose mes pieds dans l’herbe et je ressens… Est ce que c’est doux ou ça pique ? Est ce que c’est chaud ou froid ? Est ce que c’est agréable ou désagréable ? Comment je me sens ?

J’aime sentir le vent effleurer ma peau, les gouttes d’eau tomber sur mon visage, le rayon de soleil qui me réchauffe.

Après ce rituel je me sens apaisée et remplie d’énergies positives afin de profiter à fond de mon expérience sur Terre.

Actualités de l’association

Depuis le début de l’épisode de COVID 19, nous avons la “tête dans le guidon”, sans doute pour éviter de trop angoisser et gamberger. Aurélie n’a jamais fait autant de plants tandis que les divers chantiers avancent bien. Les irrigations sont déjà en place ce qui nous permet de continuer à planter quelques arbres même si nous en avions planté plus que l’année précédente cet hiver. La crise de 2019 qu’a été la sécheresse de juin nous a laissé des traces et planter des arbres est notre solution au changement climatique.

Je prends donc le temps de vous informer des conséquences de cette nouvelle crise sur l’association Or des Soucis. Je vais essayer de faire court.

Tout d’abord, il est certain que cet épisode n’aura pas de conséquence sur l’existence de Or des Soucis. Nous avons très peu de charges fixes, aucune dette et avions bien travaillé cet hiver, ce qui n’était pas prévu. Nous avons donc non seulement de quoi subvenir à nos dépenses courantes pour 2020 voire 2021 mais nous pouvons également continuer à investir dans les infrastructures. Nous avions 4 projets de construction cette année. L’un d’eux est quasiment terminé, un autre en est à la moitié, le 3éme, le bloc sanit’ de plein air, débute à peine mais ira à son terme sauf problème majeur : nous avons la toiture et le bois est en commande. Seule l’extension du hangar, le projet le plus coûteux, sera peut-être différé.

Le plus gros impact financier pour nous est que cette année devait nous permettre de provisionner 8 mois de salaires (soit 14 800 €) pour 2021 afin d’attaquer l’année prochaine sereinement et que nous ne pourrons sans doute pas le faire. Au pire, nous devrons donc aller chercher des revenus ailleurs.

Coté pratique, voici les impacts que cette crise a sur l’association :

  • Les chantiers avancent moins vite car nous avons habituellement de l’aide extérieure, que ce soit des groupes qui viennent chez nous ou de nos adhérents qui mettent la main à la pâte. Nous sommes de ce fait assez fatigués mais restons vigilants pour ne pas nous épuiser.
  • Nous ne prenons pas de cochons cette année. Il fallait à un moment laisser reposer le parc, c’est le bon moment car c’est cette année que ça manquera le moins aux visiteurs.
  • En effet, afin de pouvoir reprendre en toute sécurité l’accueil de groupes, de transferts et de séjours adaptés, Or des Soucis restera fermé au public tant qu’il n’y aura pas de remède au COVID 19. Nous espérons pouvoir accueillir de nouveau des familles afin de poursuivre notre œuvre de sensibilisation par l’échange dès le printemps 2021. Il est fort probable qu’à la réouverture nous généraliserons et étendrons les visites à prix libre, la première et unique du genre ayant été très concluante.
  • Le projet « sac solid’R » est en pause. Nous gardons l’argent de coté et les sacs au chaud et espérons pouvoir relancer cette action qui nous tient à cœur à la fin de l’été.
  • Nous ne partagerons plus le financement participatif pour le bloc sanit’ de plein air. Nous laissons la cagnotte en ligne mais pensons que les gens sont déjà assez sollicités financièrement comme cela.

Je pense avoir fait le tour. Nous en saurons sans doute plus vers l’été et vous donnerons des nouvelles à ce moment. Nous sommes joignable et disponibles en cas de besoins alors n’hésitez pas.

Quant à l’après, « commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autours de vous » (Gandhi).

Prenez soin de vous et à bientôt.

Le bien-être … pour tous !

Cette année, le thème de l’association est « le bien être », est ce que la crise sanitaire actuelle est un signe que nous étions partis sur la bonne voie ? Tous les ateliers que nous avions programmés pour faire découvrir diverses techniques et professionnels sont annulés ou reportés. Toutefois chacun a le pouvoir de mettre en œuvre sa bulle de bien être pour cheminer intérieurement et d’être cocréateur de sa propre vie.

Prendre soin de soi n’est pas toujours simple et pourtant c’est tellement important afin d’être disponible pour mieux prendre soin de ceux qui nous entoure.

La vie nous emporte dans un tourbillon dans lequel il est parfois difficile de ralentir. Nous ne changerons pas du jour au lendemain alors il est sage d’envisager de cheminer par petits pas. Nous pouvons profiter de cette période pour mettre en place des rituels « bien être » qui permettent une reprogrammation du mental.

IMG_20200428_163710

Je partage avec vous un des rituels que j’aime beaucoup pratiquer : les 3 kifs par jour pour cultiver ses pensées positives inspiré du livre « 3 kifs par jour » de Florence Servan-Schreiber.

C’est un rituel assez simple à mettre en oeuvre pour faire un bilan positif de sa journée. Prendre un carnet ou juste des feuilles et des feutres de couleurs (je n’aime pas le stylo noir pour cet exercice) et noter de préférence le soir vos 3 kifs de la journée.

 

Pearl Buck

Ne cherchez pas trop loin car des actes quotidiens auxquels nous n’accordons pas la pleine conscience sont des petits plaisirs qui développent notre bonheur intérieur… « La vrai sagesse de la vie est de voir l’extraordinaire dans l’ordinaire. » comme dirait Pearl Sydenstricker Buck (femme de lettres américaine qui a obtenu le prix Nobel de littérature en 1938).

A vous de jouer.

En oiseaux, on taille du 38 !

En ce beau printemps, la LPO (ligue protectrice des oiseaux), dans le cadre de notre partenariat, est venu faire un comptage des espèces présentes sur notre site au printemps. On savait qu’il y avait « pas mal » d’oiseaux mais on a été agréablement surpris d’apprendre qu’il y en avait en cette matinée 38 espèces différentes vues ou entendues !

Nous agissons au quotidien en pensant la biodiversité dont les oiseaux sont une strates (des plantes libres => des insectes => des oiseaux) et ressentons une grande joie d’héberger autant d’oiseaux différents. Bon, certains ne font que passer mais nous découvrons de plus en plus de nids.

Voici le tableau récapitulatif : Listing et statuts espèces Or des soucis-page-001

Bien évidemment, ce comptage a été réalisé en prenant toutes les mesures de sécurité liées à la situation actuelle. Nous espérons que vous viendrez découvrir toute la richesse avicole de notre « jardin » une fois cette période passée.

Prenez soin de vous et belle journée.

L’association s’ouvre au bien-être !

Nouveauté 2020 : Or des Soucis ouvre ses porte à des praticiens en rapport avec notre thème 2020 : le bien-être. Les ateliers suivants auront lieu chez nous :

Yoga famille :

Géraldine de yoga mino vous propose de partager avec votre enfant une séance de yoga en plein air (si la météo le permet).

Réservation obligatoire, merci d’apporter si possible votre tapis de yoga ou un drap de plage.

Dates :

  • Dimanche 17 mai 2020 de 11h00 à midi
  • Dimanche 20 septembre 2020 de 11h00 à midi

Tarif :

  • Adhérents : 15 € (un adulte + un enfant)
  • Non adhérent : 20 € (un adulte + un enfant)

Shiatsu :

Aude de Shiatsu de Loire  vous propose d’apprendre à prendre soin de votre ventre grâce au shiatsu.

Réservation obligatoire, merci d’apporter si possible votre tapis de yoga ou un drap de plage.

Dates :

  • Samedi 6 juin 2020 de 15h00 à 16h30

Tarif :

  • Adhérents : 10 €
  • Non adhérent : 15 €

Initiation à la Peinture intuitive et vibratoire.

Patricia de Peinture vibratoire intuitive  vous propose de vous initier à la peinture vibratoire et intuitive pour arriver à la connexion intérieure, à l’expression spontanée et authentique de soi.

Réservation obligatoire, merci d’apporter un chiffon pour la peinture.

Dates :

  • Samedi 12 septembre 2020 de 14h00 à 17h00

Tarif :

  • Adhérents : 15 €
  • Non adhérent : 20 €

Initiation à la lithothérapie.

Elodie de Neylow’s Stone  vous propose de découvrir l’énergie des pierres et leur action sur les chakras.

Réservation obligatoire.

Dates :

  • Samedi 4 avril de 15h00 à 16h30
  • Samedi 10 octobre de 15h00 à 16h30

Tarif :

  • Adhérents : 10 €
  • Non adhérent : 15 €

Découverte des huiles essentielles.

Véronique des essentielles du Clos vous propose de réaliser un roll-on anti-stress  et d’en profiter pour découvrir les huiles essentielles.

Réservation obligatoire.

Dates :

  • Samedi 20 juin de 15h00 à 16h30

Tarif :

  • Adhérents : 10 €
  • Non adhérent : 15 €

Atelier auto-hypnose.

Détails à venir.

La Cleptomanie en séjour adapté

Kilyan a passé 4 jours chez Or des Soucis. Il a participé à la vie quotidienne de la ferme : soins des animaux, plantation d’arbres, pyrogravure et peinture, bricolage divers, travail sur ses émotions et ses besoins. C’est un jeune homme très agréable mais sa cleptomanie a été au départ fatigante car elle demandait une grande vigilance de notre part (nous avons eu l’information la veille de l’arrivée et c’est la première fois que nous y étions confronté). Elle est devenue gérable après avoir compris son mécanisme et avoir mis en place des mesures permettant de gérer la pathologie (rangement des objets le tentant et fouille consentie et systématique des affaires). Une fois la nouveauté passée, son besoin de vol s’est atténué et nous avons pu partager de beaux moments.

Le témoignage de Kilyan :
Bonjour, je m’appel Kilyan V… J’ai 16 ans et je vis actuellement à l’Etablissement de Placement Educatif à Bourges suite à un séjour d’un an dans un centre éducatif fermé. Dans mon parcour de vie, il y a eu beaucoup de souffrances, de soucis et d’abandon. Ca n’a pas toujours été facile mais j’ai réussi un petit peu à remonter cette situation là.
Depuis plusieurs années, mon père est incarcéré et ma mère a demandé a être déchu de ses droits parentaux donc je ne les vois plus. Mon corps est vivant mais mon coeur est en éclat.
Les objets que j’aimerais avoir ou bien qui peuvent me servir, je les prends par pulsation même s’ils appartiennent à quelqu’un. Je ne pense pas aux conséquencesque cela peut avoir. Je ne le fais pas par méchanceté mais je ne le contrôle pas. C’est une sorte de maladie qui s’appel la cleptomanie et je ne sais pas comment la soigner.
J’ai tout le temps des regrets mais je n’arrive pas à me contrôler. J’aimerais que ça change et pour ça j’ai besoin d’aide.
J’ai été en séjour à la ferme et cela m’a fait du bien car je me suis senti en sécurité et ont a pris bien soin de moi.

Liens pour plus d’informations : 

La définition :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kleptomanie

Kleptomanie : comprendre la souffrance sous-jacente :

https://www.clinique-psychologues-montreal.ca/problematique.php?prob_id=85

Mousse au chocolat sans œufs

Ingrédients :

  • 200g de chocolat noir
  • 1 pincée de sel
  • 100g de sucre
  • 10cl de crème fraîche liquide (ou lait végétal)
  • le jus d’une boite de pois chiches (jus de cuisson)

Préparation :

  1. Pesez le chocolat en pistole dans un saladier et ajoutez la crème fraîche. Faites fondre le tout au bain marie.
  2. Quand le mélange est fondu, retirez-le du feu pour que ça refroidisse.
  3. Dans un autre saladier, fouettez énergiquement le jus de pois chiche (à la main ou au batteur électrique). Ajoutez le sucre petit à petit tout en continuant de mélanger. Le mélange doit être brillant.
  4. Ajoutez le chocolat et mélangez délicatement avec une spatule.
  5. La verser dans un grand saladier ou dans des verrines individuelles.
  6. Réservez au réfrigérateur pendant 4 heures (voire la nuit) avant dégustation.

Conseil :

Évitez de manger tout le saladier d’un coup !

Assemblée générale !!!

L’assemblée générale de l’association aura lieu le lundi 25 novembre à partir de 18h30 au siège de l’association (sauf si on est trop nombreux).

Pour ceux qui ne sont pas membres, c’est une occasion de découvrir l’envers du décor de notre association et de vous y investir si le cœur vous en dit.

Ordre du jour :

Présentation Or des Soucis
Bilan 2019
Perspectives 2020
Budget prévisionnel 2020
Direction collégiale
Thème 2020
Questions diverses

Merci de confirmer votre présence.

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle …

NON, NON ET NON ! On ne ramasse pas les feuilles mortes ! Et pourquoi donc ? Permettez moi de répondre à cette question par une autre question :
Elle est comment la nature ? Hein, elle est comment ? BIEN FAITE !!! Elle est bien faite !!!
Alors, on arrête de penser que les arbres, et tous les végétaux d’une manière plus générale, sont des objets organiques qui subissent leur vie et on fait un effort pour comprendre que si les arbres perdent leur feuille en hiver, c’est pour une bonne raison (que je ne détaillerai pas ici) et que si elles tombent à leur pied c’est également pour de bonnes raisons !
D’abord, le tapis de feuille protège les racines et la microfaune (équivalent de notre flore intestinale) qui vit au pied de l’arbre du froid. Certes, sans feuille au pied, l’arbre ne meurt pas de froid mais passer une heure à poil dehors par -5° ne nous tue pas non plus : tu veux essayer ???
Ensuite, le paillage de feuille conserve l’humidité au pied de l’arbre quand le froid assèche la terre.
Enfin, les feuille, en se décomposant, vont nourrir l’arbre. Quoi ? L’arbre se nourrit de ses propres tissus ? Et oui, et que celui qui n’a jamais mangé une rognure d’ongle, un bout de peau ou quoique ce soit d’autre venant de son propre corps, JE VEUX PAS SAVOIR QUOI, lui jette la première pierre !!! Enlever les feuilles mortes appauvrit considérablement le sol et prive l’arbre d’une grande quantité de nourriture !

Oui mais les feuilles mortes c’est moche. Ok, alors tu as deux solutions : soit tu ramasses les feuilles et crames du pétrole pour les apporter à la déchetterie et au retour tu dépenses un bout de ton maigre salaire pour acheter de la bâche (pétrole) et de l’engrais (pétrole aussi) afin d’avoir un jardin “propre” sans que tes arbres en souffrent, soit tu arraches toute cette chienlit, tu bétonnes tout et met des arbres en plastique pour avoir un jardin tout beau tout propre ! Au passage, tu ramasseras tes mégots et tes canettes de coca du coup …

Pour plus d’informations (ou ceux qui ne savent pas lire), vous pouvez retrouver un excellent article sur ce sujet en podcast sur France Bleue Touraine (débrouillez-vous !).