Mousse au chocolat sans œufs

Ingrédients :

  • 200g de chocolat noir
  • 1 pincée de sel
  • 100g de sucre
  • 10cl de crème fraîche liquide (ou lait végétal)
  • le jus d’une boite de pois chiches (jus de cuisson)

Préparation :

  1. Pesez le chocolat en pistole dans un saladier et ajoutez la crème fraîche. Faites fondre le tout au bain marie.
  2. Quand le mélange est fondu, retirez-le du feu pour que ça refroidisse.
  3. Dans un autre saladier, fouettez énergiquement le jus de pois chiche (à la main ou au batteur électrique). Ajoutez le sucre petit à petit tout en continuant de mélanger. Le mélange doit être brillant.
  4. Ajoutez le chocolat et mélangez délicatement avec une spatule.
  5. La verser dans un grand saladier ou dans des verrines individuelles.
  6. Réservez au réfrigérateur pendant 4 heures (voire la nuit) avant dégustation.

Conseil :

Évitez de manger tout le saladier d’un coup !

Assemblée générale !!!

L’assemblée générale de l’association aura lieu le lundi 25 novembre à partir de 18h30 au siège de l’association (sauf si on est trop nombreux).

Pour ceux qui ne sont pas membres, c’est une occasion de découvrir l’envers du décor de notre association et de vous y investir si le cœur vous en dit.

Ordre du jour :

Présentation Or des Soucis
Bilan 2019
Perspectives 2020
Budget prévisionnel 2020
Direction collégiale
Thème 2020
Questions diverses

Merci de confirmer votre présence.

Les feuilles mortes se ramassent à la pelle …

NON, NON ET NON ! On ne ramasse pas les feuilles mortes ! Et pourquoi donc ? Permettez moi de répondre à cette question par une autre question :
Elle est comment la nature ? Hein, elle est comment ? BIEN FAITE !!! Elle est bien faite !!!
Alors, on arrête de penser que les arbres, et tous les végétaux d’une manière plus générale, sont des objets organiques qui subissent leur vie et on fait un effort pour comprendre que si les arbres perdent leur feuille en hiver, c’est pour une bonne raison (que je ne détaillerai pas ici) et que si elles tombent à leur pied c’est également pour de bonnes raisons !
D’abord, le tapis de feuille protège les racines et la microfaune (équivalent de notre flore intestinale) qui vit au pied de l’arbre du froid. Certes, sans feuille au pied, l’arbre ne meurt pas de froid mais passer une heure à poil dehors par -5° ne nous tue pas non plus : tu veux essayer ???
Ensuite, le paillage de feuille conserve l’humidité au pied de l’arbre quand le froid assèche la terre.
Enfin, les feuille, en se décomposant, vont nourrir l’arbre. Quoi ? L’arbre se nourrit de ses propres tissus ? Et oui, et que celui qui n’a jamais mangé une rognure d’ongle, un bout de peau ou quoique ce soit d’autre venant de son propre corps, JE VEUX PAS SAVOIR QUOI, lui jette la première pierre !!! Enlever les feuilles mortes appauvrit considérablement le sol et prive l’arbre d’une grande quantité de nourriture !

Oui mais les feuilles mortes c’est moche. Ok, alors tu as deux solutions : soit tu ramasses les feuilles et crames du pétrole pour les apporter à la déchetterie et au retour tu dépenses un bout de ton maigre salaire pour acheter de la bâche (pétrole) et de l’engrais (pétrole aussi) afin d’avoir un jardin “propre” sans que tes arbres en souffrent, soit tu arraches toute cette chienlit, tu bétonnes tout et met des arbres en plastique pour avoir un jardin tout beau tout propre ! Au passage, tu ramasseras tes mégots et tes canettes de coca du coup …

Pour plus d’informations (ou ceux qui ne savent pas lire), vous pouvez retrouver un excellent article sur ce sujet en podcast sur France Bleue Touraine (débrouillez-vous !).

Projet 2020

Bonjour à toutes et tous,

Nous avons comme projet de proposer des mini-camps à la ferme en 2020.

De ce fait, nous souhaitons mettre en place un bloc sanitaire comprenant des éviers pour la vaisselle, une cabine de douche et un toilette sèche adapté aux personnes à mobilité réduite.

Informations de départ :

Le bloc sera raccordé à l’eau de ville par un tuyau d’arrosage.

Nous souhaiterions de préférence un système de chauffage de l’eau par solaire mais conserver la possibilité de régler la température par l’apport d’eau froide pour éviter tout accident.

Si c’est trop compliqué, nous ne sommes pas opposé à un chauffage plus classique.

L’installation devra pouvoir rester en extérieur l’hiver.

L’évacuation de l’eau se fera sans doute par un puisard sous le bloc sanitaire (nous fournirons des produits de toilettes bio).

les toilettes PMR seront de type “toilettes sèches ».

Le projet se fera en auto-construction mais nous sommes à l’écoute de toute proposition d’autre association pour une participation.

 

Date d’achèvement souhaitée : début mai 2020 !

NOS BESOINS :

Des conseils, des idées, des retours d’expérience sur le chauffe-eau, le revêtement de la douche, l’aménagement des toilettes, l’évacuation et autre.

MERCI DE VOS RETOURS ET DE PARTAGER

Sec, le mois d’août 2019 ???

Et bien non, c’est juste une impression ! En fait, chez nous, c’est le mois d’août le plus humide de ces 3 dernières année.

Du coup, pas de sécheresse ? Et bien si, nous avons d’ailleurs dû recourir à un arrosage soutenu des légumes et même des haies, y compris certaines plantées il y a 2 ou 3 ans !

Alors c’est quoi le soucis ? Les précipitations du printemps ! Moitié moins de pluies de janvier à juin (257mm contre 508mm). Si on prend de mars à juin, les 150 mm manquant représentent 30 jours d’arrosage !

Pluies 082019

Point supplémentaire non visible dans le pluviomètre, il y a eu beaucoup de vent très sec en juin et juillet qui a absorbé la rosée avant qu’elle n’entre dans le sol et a beaucoup augmenté l’évapotranspiration des plantes.

Ceci est juste un constat et je ne ferai pas d’hypothèse sur la cause de cette sécheresse exceptionnelle, j’espère juste qu’elle ne se reproduira pas l’année prochaine …

Belle journée à tous.

Un anniversaire à la ferme

Samedi, nous avons fêté les 4 ans de Touati. Les loulous étaient très heureux de se retrouver à la ferme pour cet événement…

Malgré un peu de peur face aux cochons qui sont presque aussi grands qu’eux, les petits fermiers du jour ont accomplis toutes leur missions avec grand succès!!

Puis nous nous sommes posés pour le goûter et souffler les bougies tous ensemble car “plus on partage, plus on possède. Voilà le miracle!”selon Léonard Nimoy.

IMG_20190615_162015

Un anniversaire surprise !!

Ilyana a eu la surprise de venir fêter ses 7 ans avec ses ami(e)s. Ils étaient très heureux de découvrir les petits animaux présents à la ferme et aussi très fiers de valider les différentes missions qu’ils avaient à accomplir.

Nos petits fermiers du jour ont assuré…

Puis vient le moment d’offrir les cadeaux à Ilyana et de se retrouver autour du goûter pour reprendre des forces.

img_20190601_163756

Un bel anniversaire sous la chaleur…

l’Api’anniversaire d’Anais

Anaïs est venue fêter ses 11 ans avec ses amis chez « Or des Soucis ».

 

Elle adore les insectes (escargot, coccinelle, fourmis…) mais à très peur de ceux qui volent. Nous n’aurons pas fait une thérapie sur sa phobie mais une approche sur les pollinisateurs et leur rôle.

Chaque jeune a fabriqué son abri à osmies pour l’emporter dans sons jardin.

 

Nous avons fait également un petit tour pour rencontrer les habitants des lieux.

img_20190515_162112

Crinkles

Ingrédients pour environ 30 crinkles:

  • 200g de chocolat
  • 50g de beurre demi sel
  • 50g de sucre roux
  • 2 œufs
  • 180g de farine
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • sucre glace

Préparations :

  1. Dans un saladier en inox, pesez le chocolat et le beurre. Faite fondre le tout au bain marie (à défaut au micro onde).
  2. Dans un saladier, mélangez les œufs et le sucre au batteur électrique jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
  3. Ajoutez le mélange de chocolat fondu puis fouettez de nouveau.
  4. Enfin ajoutez la farine et le bicarbonate. Mélangez à la spatule car le mélange devient dense et compact. Pas d’inquiétude c’est normal:).
  5. Réservez au réfrigérateur pendant 1h pour que la pâte durcisse.
  6. Préchauffer le four à 170° (thermostat 6).
  7. Formez des boules de pâte que vous roulez dans le sucre glace. Puis les déposez sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé.
  8. Enfournez environ 12 minutes. Les biscuits vont craqueler. A la sortie du four ils paraissent mou. La croûte va durcir en refroidissant.

Conseils :

Lors de la dégustation, ils seront croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Conservez vos cookies dans une boite hermétique si tout n’est pas dévoré d’un coup… Bonne régalade !!

 

 

Le sucre glace : pourquoi acheter alors que l’on peut faire ?

Pour certaines douceurs sucrées, nous avons besoin de sucre glace. En supermarché, vous allez pouvoir en acheter conditionné en général en 500g. On en utilise 1/3 voir la moitié du pot puis ça reste des années au fond du placard.

Cette denrée n’est pas périssable mais malgré l’ajout d’amidon elle va être sensible à l’humidité. De plus son coût est délirant !! Vous pourrez le trouver de 2,58€ le kilo, lors qu’il est fabriqué avec du sucre blanc raffiné qui lui coûte environ 1 € le kilo (soit 2,5 fois plus cher) jusqu’à 11,15€ le kilo en bio alors que nous pouvons achetez le sucre roux bio en vrac à environ 2,55€ le kilo (soit 4,3 fois plus cher). Et pourquoi ne pas jouer sur l’effet mode du « commerce équitable » en le vendant à 26€ le kilo…

En tout cas, nous ne nous posons plus la question de comment faire pour consommer du sucre glace face à des industriels qui abusent même sur de simples produits du quotidien.

Qu’est ce que le sucre glace ? C’est du sucre passé au robot mixer environ 10 à 15 secondes pour en faire une poudre. Plus besoin d’en acheter mais juste de le faire au moment ou vous en avez besoin.

Vous pouvez faire de même pour le sucre glace qui coûte aussi très cher !! Une gousse de vanille et du sucre dans le robot et le tour est joué. Vous obtenez du sucre glace vanillé que vous pouvez conserver dans un pot en verre.